La transmission, partie de billard endiablée

Depuis 3 ans, j’ai la chance de pouvoir expliquer à de futur•e•s archivistes, étudiant•e•s en 3ème année de Licence ou en M2 combien le métier qu’ils/elles vont exercer est formidable et varié. Pour beaucoup, ce monde s’arrête aux portes des archives publiques (AN, AR, AD, AM et quelques services d’archives d’institutions ou d’entreprises publiques) … et pour ceux qui sortent d’un cursus Histoire, on va dire qu’on ne dépasse pas non plus le concept des registres paroissiaux ! J’ai souvenir de journées de cours magistraux intéressants mais terriblement longs et un peu assommants. Alors j’ai décidé de trouver des idées pour sortir des standards de cours pour dynamiser tout ça et faire passer les messages importants sans noyer les étudiants de blablablas. 5, 4, 3, 2, 1 …

billiards-282418_960_720

La transmission : partie de billard endiablée

Casser … la routine

Ouvrir un cours n’est pas chose aisée. Il faut parvenir à convaincre dans les 2 premières minutes, comme un bon commercial. Selon moi, il ne faut pas partir du principe que l’auditoire est acquis à notre cause, mais qu’il faut le convaincre que ce que vous allez lui présenter est une vérité, une évidence et que ça lui reste à jamais gravé dans la caboche (et dans le cœur, dans le meilleur des cas).

theCHIVE pool boobs meg turney chivette

Casser la routine (mais pas avec ce décolleté …)

C’est donc comme pour une partie de billard : la casse est capitale, elle va non seulement définir votre stratégie mais aussi et surtout vous permettre de gagner en vous donnant un avantage certain. J’ai 2 sujets de cours : une présentation de l’archivage en entreprise et des différences avec les archives du secteur public (je n’entre pas dans les détails, ce n’est pas l’objet), et une initiation au records & knowledge management, dans cet ordre.

Les archives d’entreprise, c’est quoi ?

Voilà, ça, c’est ma casse. Oui oui, je pose la question comme ça, à brûle pourpoint, projetée au tableau. Et je distribue aux étudiants des post-its en leur demandant de noter des mots-clefs pour répondre à la question. Je leur laisse une 10aine de minutes pour réfléchir, éventuellement si je sens que ça pèche, j’ajoute quelques questions subsidiaires, histoire d’enclencher le schmilblick. Et ça marche plutôt pas mal, mes petits (comme si j’avais l’âge de ma grand-mère …) jouent le jeu.

Je projette ensuite un tableau avec 4 grandes colonnes (NON, je ne dévoilerai pas tous mes secrets ici, n’insistez pas) et je leur demande à tour de rôle de venir coller leurs post-its dans les colonnes adéquates. Et devinez quoi ? BOOM, c’est mon plan de cours (oui, je sais, c’est terriblement astucieux).

Oser les acrobaties

Une fois que vous vous êtes démarqué•e de l’enseignant lambda, il ne faut pas faire marche arrière et proposer un diaporama rébarbatif avec 136 lignes à lire, non-non-non. Il faut être bien plus malin•e que ça et obliger les étudiants à vous écouter pour comprendre. Ma méthode : SJITOO (traduire : Steve Jobs Is The Only One – je sais, ce n’est pas très facile à prononcer, mais on s’en fiche).

acrobate

Oser bousculer les codes

Qu’est-ce donc que c’est que ça ? Tout simplement la meilleure façon de capter un auditoire : ne montrer qu’une image et parler 10min autour d’elle. RE-BOOM. Ne riez pas, ça marche vraiment ! Résultat garanti : les seules notes qui seront prises ne seront pas de vulgaires et pâles copies de vos diapositives mais des mots clefs pertinents et utiles. Usez et abusez de schémas, d’images humoristiques, d’images d’illustrations aussi banales puissent-elles être, du moment qu’elles illustrent à merveille vos propos. Passez de l’une à l’autre avec une facilité qui apparaîtra déconcertante au commun des mortels peuplant la salle de classe, bien que cela vous demande un travail considérable en amont. Mais genre, vraiment considérable.

Pour exemple : j’ai illustré l’accompagnement au changement par 3 images … La première est l’affiche de la saison 1 de The Walking Dead, la seconde celle de 24h Chrono et la dernière une image tirée du film Le Parrain. Et je tiens 20 minutes en tout sur ce point avec seulement ces trois illustrations.

illustrations

Utiliser la pop-culture pour illustrer ses propos

Changer de support

Enfin, il faut alterner les supports de présentation et ne pas se contenter de faire défiler des diapositives, si pleines d’images soient-elles! J’aime bien utiliser Prezi pour approfondir certains points de présentation, mais également Mindjet (dont des versions gratuites existent, c’est le principe de la carte heuristique). En tous cas, je ne reste pas figée sur ma présentation, je montre des modèles de documents, je navigue dans une base de données hors ligne, je lance des vidéos (attention à bien prévoir des enceintes … rien de pire que le son d’un ordinateur portable à fond les ballons dans une salle de cours …) : bref, je ne reste pas plus de 45min sur un même support sans faire un petit crochet par un autre ; ça réveille tout le monde !

sleeping-980620_960_720

Le piège de 13h30 – 14h30 !

C’est d’autant plus vrai vers 13h30 – 14h30, quand tout le monde digère le bœuf bourguignon ou le jambon braisé du CROUS [*Soupirs*].

Vous l’aurez compris, j’essaie au maximum de diversifier les supports, les méthodes de communication, les phases de participation et celles d’écoute, le tout en faisant fonctionner alternativement mémoire visuelle, auditive et verbale. Ce n’est pas de tout repos pour moi, ni certainement pour ceux qui suivent mon cours, mais au moins les 6h d’enseignement ne se passent pas dans une atmosphère amorphe et dangereusement ennuyante !

WIn.gif

Le coup/cours parfait !

Archivistiquement vôtre,

Déborah P.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s