L’archiviste VS la crue centennale

Je tiens par avance à m’excuser si ce billet semble particulièrement adressé à mes collègues d’Île de France, voire même de Paris intra-muros, mais l’on peut considérer que cette affaire s’exporte assez facilement dans toutes les localités traversées par un cour d’eau capricieux, quel qu’il soit.

Cette introduction posée, je vais maintenant pouvoir entrer dans le vif du sujet : la crue centennale de la Seine. Tout le monde en parle depuis quelques années, mais ces derniers jours, les réseaux sociaux s’enflamment littéralement ! On lit tout et n’importe quoi, des tracés les plus improbables aux sentences alarmistes qui ont un arrière-goût de théorie du complot (Monsanto est partout, qu’ils nous disent), bref, il y a à manger et à boire (la tasse). Une seule chose est certaine : ça va être la galère pour bon nombre d’archivistes !

Paris_1910_Inondation_avenue_Ledru-Rollin

Source : Bibliothèque nationale de France (via Wikimedia Commons)

Lire la suite

Publicités
En passant

Sécurité informatique et CD-Rom

Un petit billet, en aparté, pour vous faire part d’un problème que je rencontre actuellement et que, je suppose, bon nombre d’entre vous connaissent.

secure

Quand la sécurité devient (vraiment) contraignante pour les métiers !

Les chartes d’utilisation des systèmes d’information ainsi que toutes les procédures diverses et variées qui régissent notre quotidien numérique précisent très souvent qu’il est formellement interdit de connecter des objets non sécurisés (sous-entendus non cryptés, chiffrés, hachés, etc.) à nos postes informatiques professionnels. Soit, la CIL en moi ne peut qu’approuver cette sage décision. Pourtant, l’archiviste et « manageuse de connaissances » que je suis hurle au complot …

En effet, n’ayant pas encore de système d’archivage (oui, je sais, on part de vraiment très loin …), il y a encore un grand nombre de documents stockés sur CD-Rom et que nous conservons aussi bien que nous le pouvons. Les documents inscrits sur ces supports nous sont assez régulièrement demandés, souvent même en urgence (« Tu aurais ça pour avant-hier ? »).

SAUF QUE, en technophile avertie et fatiguée de bosser sur une vieille bécane au temps de réaction aussi lent que celle d’un centenaire au volant, j’ai changé de poste informatique, passant d’une tour bruyante et encombrante à un petit PC portable léger comme une plume. SAUF QUE², évidemment, ce petit bijou n’a pas de lecteur de CD-Rom (bah non, sinon il serait bien plus lourd).

Je me trouve donc face à un problème : on refuse catégoriquement de me fournir un lecteur CD externe (malgré mes multiples demandes, d’ailleurs je pense que le service support de la DSI m’a totalement black-listée) ou même une tour de dépannage, et en même temps, j’en ai cruellement besoin pour exercer mon job …

music 80s dancing gaming swag

… et aussi pour écouter Britney Spears à fond les ballons dans l’open space, j’avoue TOUT.

Avez-vous le même problème dans vos organisations ? Comment avez-vous réussi à gérer cette problématique avec la DSI ?

Archivistiquement vôtre,

Déborah P.